Quartiers Libres St Charles - Belle de Mai

Le projet urbain « Quartiers Libres Saint Charles - Belle de Mai » s'étend sur 140 hectares et englobe la gare Saint Charles, et les casernes de la Belle de Mai. (Lire la suite)
C'est un projet d'envergure majeure pour le futur quartier de la gare métropolitaine qui est en jeu, mettant en résonance des enjeux de développement économique, d'intégration sociale mais surtout d’innovation et de nouvelle façon de construire la ville.
 
Après une première phase de concertation en 2014, tout au long de l'année 2015 au cours d'un procédure de Dialogue Compétitif, trois équipes pluridisciplinaires ont présenté des projets ambitieux et de grande qualité en vue d'élaborer un Plan Guide sur le périmètre de 140ha autour de la gare et un Plan d'Aménagement sur les 7ha des casernes.

Le 26 avril dernier, le projet lauréat a été choisi. Il s'agit du groupement emmené par Güller-Güller (mandataires) et TVK (co-mandataires) et piloté par Michaël Güller.
Il rassemble Zakarian-Navalet (architecte), Alfred Peter (paysagiste), mrs (BET mobilité), Alphaville (programmation urbaine), Transsolar (BET environnement), et tpf-i (BET TCE).
Cette sélection s'est établie en tenant compte des besoins exprimés par la population durant la phase de concertation, inédite à Marseille et pour de tels projets. 

Le 19 septembre 2016 a lieu la réunion de lancement de la seconde phase de concertation, qui va accompagner la définition et la mise en oeuvre du projet au cours des prochaines années.

 

Après avoir consulté ou après avoir assisté à la présentation du projet de l’équipe Güller Güller / TVK, quelles sont vos premières réactions ?

Pour consulter et télécharger le diaporama de présentation du projet, cliquez ici

Pour contribuer aux débats, inscrivez-vous ou connectez-vous à la plateforme
Les contributions
  • mercredi 21 juin à 14:59
    Debate Pierre-Charles
    a écrit...
    mercredi 21 juin à 14:59
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    0
    0
    3

    Bonjour,

    On ne peut que se féliciter de ce projet urbain ambitieux pour un quartier aussi deshérité. Equipements publics, transports, espaces publics... les besoins sont tellement criants que tous les projets seront bien reçus ! Je voudrais néanmoins insister sur la GESTION de la ville, le rapport que celle-ci a 1) avec le processus de concertation et la participation des citoyens en général 2) avec le calendrier du/des projets.

    1) C'est un lieu commun que de constater que la "gestion urbaine de proximité" du 3ème arrondissement est catastrophique. La liste des griefs finit in fine par constituer l'image du quartier pour les marseillais, à tord ou à raison : saleté (poubelles), crottes de chiens, voitures sur les trottoirs, mobilier urbain cassé, immeubles pourris, bus qui ne passent pas, trafics, incivilités, mauvaise qualité des équipements publics...

    Peu importe la liste, le fait est qu'on en conclue ... Lire la suite

    Bonjour,

    On ne peut que se féliciter de ce projet urbain ambitieux pour un quartier aussi deshérité. Equipements publics, transports, espaces publics... les besoins sont tellement criants que tous les projets seront bien reçus ! Je voudrais néanmoins insister sur la GESTION de la ville, le rapport que celle-ci a 1) avec le processus de concertation et la participation des citoyens en général 2) avec le calendrier du/des projets.

    1) C'est un lieu commun que de constater que la "gestion urbaine de proximité" du 3ème arrondissement est catastrophique. La liste des griefs finit in fine par constituer l'image du quartier pour les marseillais, à tord ou à raison : saleté (poubelles), crottes de chiens, voitures sur les trottoirs, mobilier urbain cassé, immeubles pourris, bus qui ne passent pas, trafics, incivilités, mauvaise qualité des équipements publics...

    Peu importe la liste, le fait est qu'on en conclue souvent que "les gens sont sales", ou "les jeunes cassent tout" et les commentaires frôle souvent des jugements identitaires voire racistes dans l'interprétation qui en est faite.

    Pourtant, si il y a bien des problèmes liés aux comportements des citoyens dans la ville, c'est la gestion urbaine qui est en jeu :

    - pourquoi est-ce que la police ne verbalise pas les voitures garées sur les trottoirs ? (elle le fait dans les beaux quartiers mais jamais à la belle de mai)

    - pourquoi est-ce que certains commerces peuvent occuper et polluer la voie publique sans être inquiétés ?

    - pourquoi les containers sont-ils en nombre insuffisant, de telle sorte qu'ils débordent tous les jours ?

    - comment est-ce possible que les services de la ville aient autorisé la construction d'une piste cyclable SUR LAQUELLE sont disposés des bacs à poubelles, les arrêts de bus, des plots etc... construction d'origine ! Quelle violence dans le dédain que cela exprime aux citoyens du quartier !

    Ces quelques exemples illustrent le désengagement des services publics dans le quartier. Le projet Quartier libre représente une immense opportunité de changer les choses, non pas en repoussant les indésirables un peu plus loin (comme c'est souvent le cas dans ce type d'opération) mais en mettant en place des synergies entre les services de la ville et les habitants pour l'amélioration des conditions de vie. La concertation est un formidable instrument pour cela : nous pouvons dés aujourd'hui identifier collectivement des problèmes faciles à régler à très court terme et mettre en place un double engagement de la Ville à assumer la gestion de la part qui lui incombe, et des habitants à impulser des comportements et une appropriation des lieux favorables.

    Pas à pas ce type de démarche peut permettre de reconquérir une placette, un trottoir, une rue... un quartier. Sans gros moyens financiers, et sans attendre. Il suffit de volonté. Il semblerait qu'il est plus facile de mobiliser 1 milliard pour une gare que quelques € pour de toutes petites choses...

    A ce sujet, il y a un gros problème dans ce processus de concertation : la communication ! Il y a des moyens pour distribuer une "lettre du projet" APRES la réunion de concertation, mais pas pour distribuer des affichettes dans les boulangeries et écoles du quartier, par exemple, AVANT celle-ci (allez ! 100 affiches ce n'est pas gérable ?). Même les moyens internet ne sont pas mis à disposition (facebook etc...) AUCUNE INFORMATION. Même ce site internet ne mentionne pas la dernière réunion de la friche ! Peut-on vraiment parler de concertation sans cette volonté réelle d'inviter les habitants à la discussion ?

    Notre quartier est riche de diversité culturelle, croit-on vraiment qu'on améliorera notre quartier sans représentation de toutes ses communautés ? Hier soir à la Friche un élément m'a sauté aux yeux, et c'était triste : il ne devait pas y avoir plus d'une ou deux personnes de couleur dans la salle. Il y a des efforts particuliers à faire pour s'adresser aux groupes sociaux qui ne sont pas venus naturellement aux réunions, et si Quartier Libre ne s'y consacre pas, toute cette concertation ne sera qu'une opération de communication.

    J'espère que l'occasion sera saisie de mettre en place des dynamiques de gestion co-responsables qui pourraient être bénéfiques à tous les partenaires et améliorer de manière significative la qualité de vie dans le quartier.



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • jeudi 09 février à 21:25
    Debate danielle vioux
    a écrit...
    jeudi 09 février à 21:25
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    0
    0
    1

    Bonjour; J'ai laissé quelques post it en regardant l'expo il y a qq jours et aujourd'hui; les post it sont ils répertoriés qq part?

    Concernant l'ex couvent ( j'habite en face) . Je me dis qu'il serait bon de répertorier les artistes , artisans , créateurs du quartier et de penser à un lieu de rencontre et de représentation de tous. Par ailleurs tout projet collectif, créatif et ouvert me semble intéressant ( bibliothèque, musée, etc..

    Que deviennent les bâtiments? Pas des appartements j'espère...

    D'une manière générale, les bâtiments existants ( casernes etc...) seront ils conservés ( ils sont assez beaux je trouve) et simplement leur usage transformé et évolutif

    la réunion d'aujourd'hui et le rapport aux idées des habitants m'ont un peu laissée sur ma faim. Certes vous apportez votre expertise, mais qui vit et vivra ici? Nous.

    Bonjour; J'ai laissé quelques post it en regardant l'expo il y a qq jours et aujourd'hui; les post it sont ils répertoriés qq part?

    Concernant l'ex couvent ( j'habite en face) . Je me dis qu'il serait bon de répertorier les artistes , artisans , créateurs du quartier et de penser à un lieu de rencontre et de représentation de tous. Par ailleurs tout projet collectif, créatif et ouvert me semble intéressant ( bibliothèque, musée, etc..

    Que deviennent les bâtiments? Pas des appartements j'espère...

    D'une manière générale, les bâtiments existants ( casernes etc...) seront ils conservés ( ils sont assez beaux je trouve) et simplement leur usage transformé et évolutif

    la réunion d'aujourd'hui et le rapport aux idées des habitants m'ont un peu laissée sur ma faim. Certes vous apportez votre expertise, mais qui vit et vivra ici? Nous.



    Masquer les détails ...
    Gl_rayssac Gilles-Laurent - Animateur @danielle vioux
    lundi 20 février à 19:47
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Bonjour,

    un mot pour vous dire que les (nombreux) post-it qui ont été produits pendant l'exposition seront l'objet d'une synthèse qui sera mise en ligne sur cette plate-forme à la page "Bbibliothèque". Cette synthèse sera aussi utilisée lors des prochaines concertations qui seront organisées dans le cadre du projet Quartiers Libres.

    Bonjour,

    un mot pour vous dire que les (nombreux) post-it qui ont été produits pendant l'exposition seront l'objet d'une synthèse qui sera mise en ligne sur cette plate-forme à la page "Bbibliothèque". Cette synthèse sera aussi utilisée lors des prochaines concertations qui seront organisées dans le cadre du projet Quartiers Libres.



    Masquer les détails ...
    Select2-spinner
    1 commentaires
  • vendredi 30 décembre à 13:19
    Debate Amandine Guruceaga
    a écrit...
    vendredi 30 décembre à 13:19
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    J'ai assisté à la présentation du projet. Il n'a pas été évoqué l'importance centrale d'un marché pour dynamiser un quartier. A Marseille, nous n'avons pas de grandes Halles couvertes comme il y a dans de nombreuses autres grandes villes. Un endroit où retrouver l'agriculture paysanne et biologique, des produits frais qu'ils manquent cruellement dans ce quartier comme du poisson frais, des produits du terroirs et régionaux, tout un patrimoine ... Ces grandes halles sont des espaces d'usage quotidien où l'on y fait ses courses, mais aussi de convivialité, de découverte du goût où l'on peut manger et boire sur place ce qui est cuisiné. Ce sont des espaces de forte attractivité. Il suffit de voir le succès grandissant qu'à le "grand marché" organisé quelques fois par an à la Friche... (http://www.lafriche.org/fr/l-oeil-de-la-friche/le-grand-marche) (ci-dessous halles d'Albi)

    J'ai assisté à la présentation du projet. Il n'a pas été évoqué l'importance centrale d'un marché pour dynamiser un quartier. A Marseille, nous n'avons pas de grandes Halles couvertes comme il y a dans de nombreuses autres grandes villes. Un endroit où retrouver l'agriculture paysanne et biologique, des produits frais qu'ils manquent cruellement dans ce quartier comme du poisson frais, des produits du terroirs et régionaux, tout un patrimoine ... Ces grandes halles sont des espaces d'usage quotidien où l'on y fait ses courses, mais aussi de convivialité, de découverte du goût où l'on peut manger et boire sur place ce qui est cuisiné. Ce sont des espaces de forte attractivité. Il suffit de voir le succès grandissant qu'à le "grand marché" organisé quelques fois par an à la Friche... (http://www.lafriche.org/fr/l-oeil-de-la-friche/le-grand-marche) (ci-dessous halles d'Albi)



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • mercredi 14 décembre à 10:37
    Debate HUGE (Non-inscrit)
    a écrit...
    mercredi 14 décembre à 10:37
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    0
    0
    1

    J'ai participé à la présentation du projet car je suis intéressée par la vie de mon quartier et son évolution. Mais qu'en est il de l'avancement du projet. Qu'en est il de la création d'une structure sur les casernes présentant aux habitants ledit projet. Dans l'attente de votre réponse.

    J'ai participé à la présentation du projet car je suis intéressée par la vie de mon quartier et son évolution. Mais qu'en est il de l'avancement du projet. Qu'en est il de la création d'une structure sur les casernes présentant aux habitants ledit projet. Dans l'attente de votre réponse.



    Masquer les détails ...
    0 commentaires
  • mercredi 07 décembre à 19:24
    Avatarb3 Brouettes-3
    a écrit...
    mercredi 07 décembre à 19:24
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    associer le plus possible d'habitants très vite

    associer le plus possible d'habitants très vite



    Masquer les détails ...
    0 commentaires